Situation des TZR à la rentrée 2008 :

dimanche 28 septembre 2008
par  S3 CAEN
popularité : 2%


Situation des TZR à la rentrée 2008 :


Quelques données :

A la rentrée 2008, on compte, dans l’Académie de Caen, 693 TZR certifiés-agrégés dont 437 (63 % ) sont affectés à l’année (AFA). Sur ces 437 TZR, 196 (45 % ) sont affectés sur deux établissements ou plus.

Word - 27.5 ko
TZR rentrée 2008 BULLETIN

et

PDF - 18.7 ko
(TZR rentr_351e 2008 BULLETIN)

Trois points sont à noter :

- Le nombre de TZR a baissé par rapport à l’année scolaire précédente (741 TZR à la rentrée 2007).

- La proportion des TZR en AFA sur plusieurs établissements augmente de matière significative : elle était de 35 % à la rentrée 2007, elle est de 45 % à la rentrée 2008.

- Le nombre de TZR disponibles pour des remplacements de moyenne durée tend donc à diminuer de manière significative. Ils sont 196 à la rentrée 2008 alors qu’ils étaient 280 en 2007 et 392 en 2006. La situation est particulièrement inquiétante en technologie, mathématiques, SVT et chez les CPE. Cette tendance lourde met clairement en évidence la volonté gouvernementale de ne plus faire assurer les remplacements par des personnels titulaires. Il s’agit de rentabiliser le système en recourant massivement à des personnels précaires mal payés et n’ayant pas les garanties statutaires des titulaires.

Rattachement administratif :

Le SNES a obtenu que l’établissement de rattachement administratif (RAD) des TZR soit fixe, conformément au décret de 1999. Cela signifie que, cette année, le rectorat n’a modifié aucun RAD sauf à la demande de l’intéressé.

Le RAD des TZR nouvellement affectés dans la l’Académie de Caen ou ayant changé de ZR en 2008 est donc définitif et suite à notre demande a été attribué à tous dès le mois de juillet.

La fixité du RAD est un point important car les TZR, comme tous les fonctionnaires qui sont affectés hors de leur résidence administrative, doivent toucher des indemnités de déplacement, à ne pas confondre avec les ISSR qui sont dues uniquement pour les remplacements de courte et moyenne durée. Un TZR en AFA hors de son RAD a droit aux indemnités de déplacements. Des TZR ayant fait des recours en ce sens, avec l’appui du SNES-Caen, au tribunal administratif, ont obtenu gain de cause. Il convient donc que vous demandiez le plus tôt possible le remboursement de vos frais de déplacement. En cas de problème, contactez le SNES.

Les conditions d’exercice :

La proportion croissante du nombre de TZR affectés sur plusieurs établissements témoigne de la dégradation sensible des conditions d’exercice. Les TZR, contrairement à ce que devraient être leurs missions, servent de plus de en plus de variable d’ajustement. Il ne faut pas oublier, lorsque l’on est affecté sur deux établissements de communes non limitrophes, de demander l’heure de décharge à laquelle on a droit et les frais de déplacement entre les deux établissements.
Quelques TZR se retrouvent affectés hors discipline, en particulier en lettres modernes dans le cas d’une suppléance en LP. Il faut savoir qu’un service complet hors discipline est illégal : ce service ne peut en aucun cas dépasser la moitié du maximum de service (9 heures pour les certifiés, 7,5 heures pour les agrégés).

Certains chefs d’établissement ont tendance à considérer les TZR, entre deux remplacements, comme des personnels corvéables à merci. Or, entre deux remplacements, on ne peut demander aux TZR d’assurer que des activités pédagogiques. Un chef d’établissement ne peut, en aucun cas, imposer à un TZR un service en CDI, encore moins des tâches administratives ou des tâches de vie scolaire. Les activités pédagogiques qui seraient éventuellement confiées au TZR (en gros des cours de soutien) ne peuvent pas dépasser le maximum de service du corps auxquels appartient le TZR et doivent s’inscrire dans un emploi du temps hebdomadaire.

Thomas Chabin

Marylène Le Gal